Sondeurs: vers un GPS (très) précis

Le fabriquant de puce GPS Broadcom vient d’annoncer le lancement en 2018 d’une puce GPS qui améliore grandement la précision à seulement 30cm contre 5m aujourd’hui. La société annonce également une réduction de la consommation électrique de 50% par rapport aux puces actuelles. Les civils bénéficieront d’une précision jusqu’ici réservée au domaine industriel. Pour cela, la puce GPS sera capable d’exploiter le signal L5 en plus du traditionnel L1 et sera compatible avec le nouveau système de localisation européen Galileo.

Broadcom-BCM47748-GNSS-Chip-W[1]

La technologie GPS est ouverte aux civils depuis l’an 2000 avec une précision d’environ 10 mètres. Certaines puces GPS améliorent la précision à seulement 5 mètres en utilisant également les informations envoyées par les relais terrestres (EGNOS en europe) pour corriger la position.

Quels bénéfices pour les echosondeurs ?

Selon l’utilisation de chacun, une précision de 5 ou 10 m peut paraître aussi bien suffisante qu’imprécise. Dans le cas des echosondeurs, la majorité des appareils utilise les relais terrestres offrant une précision de 5m.

Une précision de 5m suffit amplement pour la simple navigation en mer ou en grand lac. En revanche pour la pêche ce gain de précision sera le bienvenu pour enregistrer des points GPS. Les obstacles, les pentes et tous autres points dignes d’intérêts seront mieux localisés, améliorant la pêche car ces spots seront pêchés plus précisément.

Autre avantage pour les possesseurs de simple barque ou de bass boat, l’utilisation de l’ancre électronique proposée par les moteur électriques (tels le MotorGuide Xi 5 ou les MinnKota équipés de l’I Pilot ) sera bien plus précis pour rester sur un spot repéré auparavant.

Quid de Galileo

Alors qu’on attendait l’arrivée de Galileo (prévue en 2020) pour détrôner le GPS américain, cette précision de 30cm du GPS sera bien meilleure que celle du système européen grand public. Dans son offre Open Service, libre et gratuite, Galileo propose une précision de 4 mètres ou de 2 mètres s’il est corrigé par un relais terrestre EGNOS.

Derrière cette information, voyez la main des USA de faire capoter le projet Galileo en lui coupant l’herbe sous le pied. En ouvrant le signal L5 aux civils en 2014, les USA ont pris les devant pour que Galileo ne devienne pas le système de référence et garder la main sur cette technologie on ne peut plus stratégique. Les consommateurs seront les grands gagnant de cette bataille quelque peu… politique.

Source: http://www.gps.gov/systems/gps/modernization/civilsignals/#L5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s