Comment fonctionne le Down Imaging ?

Apparue en 2008, l’imagerie verticale Down Imaging est une technologie qui a révolutionné les sondeurs. Ce mode propose des images proches de la photographie sous marine. Désormais accessible sur les appareils d’entrée de gamme, je vous décrypte le fonctionnement de cette technologie tout en présentant ses qualités et ses défauts…

Fonctionnement général

Sur les sondes 2D traditionnelles le transducteur émet des ultrasons d’une forme conique. Chaque fréquence d’émission émet sur un angle différent, l’écran représente donc un univers 3 dimensions en seulement 1 dimension (la distance) avec une énorme perte d’informations.

Le Down Imaging émet des ultrasons à partir d’un ou deux transducteurs de formes rectangulaires qui produisent des ultrasons d’une forme plus ovale.  La finesse du faisceau permet d’obtenir une image nette et précise des structures. On obtient une image proche d’une coupe transversale, proche d’une qualité photo.

Illustration Down Imaging par Humminbird
down imaging beam versus 2d

Fonctionnement détaillé

Si vous êtes fidèles lecteurs d’Echosondeurs.com, vous savez que Navico (la maison mère de Lowrance et Simrad) avait porté plainte il y a quelques années contre Garmin pour violation du brevet sur le Down Imaging. Garmin a dû se résoudre à contourner le brevet, il y a  donc deux façons d’obtenir une imagerie Down Imaging..

fishtecdownscan800kHz[1]

Lowrance DownScan Imaging

1. Un transducteur dédié

Lowrance et Simrad utilisent un seul transducteur avec une céramique dirigée vers le bas, c’est le brevet déposé par leur maison mère Navico. La sonde est constituée d’un transducteur de forme linéaire qui permet d’envoyer des ultrasons non pas de forme conique mais de forme plus rectiligne, légèrement ovale.

A noter que le Mega Down Imaging d’Humminbird utilise ce mode de fonctionnement ainsi que les anciens DownVü de Garmin.

US20170115389A1-20170427-D00022[1]

Extrait du brevet downscan imaging de Navico,  190=transducteur linéaire, 192=transducteur 2d circulaire

2. Deux faisceaux latéraux agrégés

L’autre technique possible, qui contourne le brevet Navico, est le recoupement de deux faisceaux latéraux. Malheureusement il existe un trou entre ces deux faisceaux le rendant moins efficace. Le ClearVü de Garmin utilise cette technique.

Sonde Garmin ClearVu

Garmin Clear Vü utilise l’agrégation de deux faisceaux latéraux

Accéder à la liste des sondeurs en vente chez pecheur.com, frais de port gratuits.

Publicités


Catégories :Apprentissage

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :